“Faire du yoga ?”, et qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?!  Voici une réponse en deux mots : asanas et pranayama. Alors oui, dit comme si vous êtes néophystes, c’est encore plus bizarre !  A la fin de cet article, rassurez-vous, vous saurez à quoi vous attendre en faisant du yoga en Occident pour la première fois.


1. Faire des postures : des ASANAS

Asana” est le mot sanskrit (langue indienne ancienne) qui signifie “position”. Dans un cours de yoga, vous entendrez plus souvent le mot « posture ».

Faire du yoga, c’est donc être sur un tapis et faire des postures. Simple, non ?!

Vous faites des mouvements que vous essayez de synchroniser avec un mouvement respiratoire (inspiration, expiration, rétention) et vous arrivez dans une posture : un asana. Et vous maintenez la position plusieurs respirations selon le type de yoga que vous pratiquez.

Et un asana c’est bien plus qu’un exercice de gym, bien plus qu’une position. Explications.

 

Pour un corps souple et fort et bien plus encore !

Les asanas ont été conçus de manière empirique et pour exercer TOUT votre corps.

Etirer, renforcer chacun de vos muscles, sans exception, et surtout les muscles profonds. D’ailleurs, je vous garantis que vous en découvrez souvent de nouveaux, et ce sera souvent le lendemain, comprenez ici que je fais allusion aux courbatures 🙂 !

Vous assouplissez aussi chaque articulation. Vous développez un corps fort et souple au fil des séances. Et ce n’est pas tout ! Les postures agissent également sur tous les systèmes de votre corps, sur chaque nerf et chaque glande, chaque cellule. Les asanas sont des outils santé.

Un exemple concret : la posture “trikonasana”

Prenons un exemple. Comme la posture « trikonasana », la posture dites du triangle (tri, c’est le mot sanskrit pour trois, kona, l’angle et vous retrouvez “asana”, vous savez maintenant : posture !). Voici une liste non-exhaustive des bienfaits physiques si vous faites la posture, vous allez :

  • faire travailler les muscles de vos jambes, de votre taille (parfait pour éliminer les poignées d’amour !), de vos bras, de votre cou et même les muscles oculomoteurs de vos yeux, car dans cette posture le regard doit être dirigé vers la main tendue vers le ciel. Tout est pensé !
  • assouplir vos articulations comme vos genoux, vos hanches, vos épaules
  • stimuler vos organes internes : votre foie, votre pancréas, mais aussi vos reins, vos intestins, votre rate (une bonne posture pour réguler le système digestif)
  • ouvrir et développer votre cage thoracique et vous permettre de respirer plus profondément. Et la respiration est d’ailleurs l’autre aspect tout aussi important que les asanas : le pranayama.

Vous voyez donc que sur une posture, vous agissez sur tout plein d’aspects de votre corps.

 

2. Respirer : le PRANAYAMA

“Pranayama” se décompose en sanskrit par “prana” et “ayama”. “Prana” a plusieurs significations. Il peut se traduire par “souffle”, “respiration”, mais aussi par force vitale.

Effectivement c’est bien le souffle qui fait que nous sommes en vie. Une fois qu’une personne ne respire plus, elle meurt. Le souffle est donc notre force vitale, celle qui maintient en vie. “ayama” signifie “discipline”.

 

Le pranayama pour respirer lentement et profondément

Il existe différents exercices de respiration. Ce sont des exercices assez simples. Les effets sont néanmoins surprenants sur nos émotions, nos humeurs. Ils permettent d’apprendre à développer nos capacités respiratoires. Et au fur et à mesure d’apprendre à respirer profondément et lentement.

Au-delà des exercices propres de respiration, il y a aussi la gestion du souffle dans les postures.

 

– Asanas, pranayama : prêt à essayer ? –

Facebook
LinkedIn
Instagram