Voici l’interview de Mathieu Carlot, méditant depuis plus de dix ans, aujourd’hui enseignant diplômé de méditation védique. Une pratique quotidienne de méditation qui l’a aidée face au cancer. De l’annonce de la maladie aux traitements allopathiques et ayurvédiques. Rencontre poignante.

 

“Comment as-tu découvert la méditation ?

Mathieu Carlot : Je suis arrivé en Australie en 2005. J’ai rencontré une personne qui méditait et intégrait cette pratique dans sa vie de tous les jours. Pour ma part, je n’avais pas d’éduction spirituelle, même si j’avais été au catéchisme. J’avais pas mal d’a priori, et pour moi la méditation c’était pour les hippies !

C’est en découvrant la manière de vivre de cette personne que cela m’a intrigué. J’avais l’impression que la méditation rendait sa vie plus simple. Je voyais la fluidité dans son quotidien, son authenticité en tant qu’être humain. 

On a tous besoin d’une méthode pour nous canaliser. Comme ceux qui sortent et s’abreuvent le vendredi soir après une longue semaine de boulot. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait à un moment. La méditation est juste une autre méthode pour se canaliser.

 

Et comment as-tu commencé à méditer ?

MC : Je suis allé voir le professeur de cette personne et je suis devenu accro à la méditation ! J’ai tout de suite ressenti des bienfaits. Quels  bienfaits ai-je ressentis ? Un bien-être intérieur. Un moment de silence et une connexion avec mon Soi.

 

 

Peux-tu expliquer la technique de la méditation védique ?

MC : Il s’agit d’une méditation quotidienne : 20 mn le matin, 20 mn le soir sur un mantra. Ce mantra est donné par le professeur en fonction de l’état de conscience de la personne et lors d’un puja.

De mon point de vue, cette technique est rapide, un avantage ! La méditation nécessite certes une discipline mais comme toute pratique. Pour moi c’est devenu une habitude comme de se brosser les dents.

La majorité des personnes passent bien plus de 40 minutes par jour sur instagram ou Facebook, alors 40 minutes de méditation, c’est faisable ! Surtout qu’au fil de la pratique, vous ressentez plus de stabilité, plus de calme, plus de repos.

La technique de la méditation védique en image !

 

meditationvedique_meditationtranscendentale_mathieucarlot_getyogi_meditationenligne

Crédit : www.mathieucarlot.com/meditate/what-is-meditation/

 

On parle souvent des bienfaits de la méditation, as-tu eu d’autres effets ?

MC : Il y a des moments déstabilisants, oui. Quand vous devenez plus réceptif, une hypersensibilité se développe et ce n’est pas toujours évident si vous n’êtes pas entouré de personnes qui partagent la même chose.

Et puis la spiritualité, la connaissance de soi, la connaissance du Soi n’est pas un chemin toujours facile. Mais c’est la possibilité de ressentir la joie au fond de soi.

 

 

En 2014, le cancer. Comment la méditation t’a elle aidée face à cette épreuve ?

MC : Le diagnostic est tombé fin 2014 après des mois d’analyse : cancer des lymphomes hodgkin stade 3. Un cancer difficile à détecter. Mais avec la méditation, je sentais bien que quelque chose n’allait pas. Le traitement préconisé : 12 séances de chimio, 15 de radiothérapie…

La méditation à ce moment-là m’a permis de me recentrer sur moi au maximum. J’avais déjà été confronté au concept de la mort via la méditation. Là elle m’a permis de comprendre ce qu’était la mort. Ça m’a apaisé.

J’ai accepté le processus : rémission, mort, guérison. Nous ne sommes pas maître, nous devons accepter de nous laisser porter.

Pendant le traitement anti-cancer, je ressentais un état profond de déprime. La méditation m’a permis de me recentrer. Elle me remettait en posture d’observateur. Je pouvais alors prendre de la distance.

 

Nous sommes le corps qui vit la destruction mais pas seulement. Nous sommes aussi la création tout autour de nous. Ça donne de la force. En tant qu’observateur nous ne sommes pas uniquement le corps, nous sommes aussi un Être.

Intellectuellement parlant, c’est difficile à expliquer ! La méditation ça se vit ! La méditation est une expérience !

 

 

 

Comment as-tu intégré la méditation pendant ton traitement contre le cancer ?

MC : Quand le produit est injecté dans votre corps, c’est un retour à l’état primitif. J’ai médité au maximum. La méditation permet au corps de se régénérer plus rapidement.

Et puis vous n’êtes pas dans la retenue, vous êtes dans le relâchement. Vous prenez pleinement conscience des douleurs physiques et mentales. Il n’y a de ce fait pas de refoulement.

Quand je prenais conscience de la douleur physique et mentale. Je portais mon attention dessus, imaginant une tâche qui peu à peu s’effaçait. La méditation était un processus de Libération.

 

 

Peux tu nous expliquer le processus de la méditation ?

MC : La méditation est une technique de purification du système nerveux. La peur, le stress, l’angoisse nous empêche de voir l’état de bien-être. En méditant nous libérons des informations qui ne sont pas pertinentes pour notre évolution, et au contraire des informations qui nous freinent.

Avec la méditation, nous libérons nos mémoires cellulaires, des traumatismes de peurs qui sont incrustés dans nos cellules. Vous vous connectez à vous-même, à votre conscience pure.

 

Par exemple, imaginez que vous entrez en méditation et là c’est comme si vous vous branchiez à une prise électrique. Vous permettez alors au courant de passer car vous enlevez des blocages.

Ou comparez encore cela à de l’eau qui coule dans une tranchée, il y a des barrages parfois qui empêche l’eau de s’écouler de manière fluide. En méditant, vous permettez à l’eau de se faufiler et de lever au fur et mesure les barrages.

 

 

Beaucoup de personnes disent qu’elles n’ont pas le temps de méditer, as-tu un message pour elles ?

MC : Quand aurez-vous le temps ? Qu’attendez-vous pour vous y mettre ? La méditation est une ouverture au bonheur. A vous de connaître vos priorités ! ”

 

Encore merci Mathieu pour ce témoignage. A la fin de son protocole allopathique (médecine occidentale), Mathieu est parti en Inde pour suivre un traitement dans une clinique ayurvédique pour faire un panchakarma, une technique de purification sur 43 jours. Il est aujourd’hui en rémission et est reparti en Australie où bien entendu ils enseignent la méditation védique.

En apprendre plus sur la méditation védique : www.mathieucarlot.com.

 

Et vous qu’attendez-vous pour pratiquez ?

 


Facebook
LinkedIn
Instagram